LE COUP DE POING N’EST PAS PARTI

LE COUP DE POING N'EST PAS PARTI
20 h 30
12/12/2019
Prix libre

Débat, Théâtre— Conférence Gesticulée

LE COUP DE POING N’EST PAS PARTI

Ou le paradoxe de la légitimité de la violence dans les luttes

Une conférence Gesticulée de Jean Marc Jourdan.

« L’usage de la violence dans les luttes sociales est légitime, face à la violence sociale, économique que nous subissons, imposée par la violence physique et politique exercée par les pouvoirs. Dans mes engagements politiques, j’ai revendiqué la violence comme moyen de lutte légitime et indispensable et pourtant j’ai été incapable de donner le coup de poing lorsque j’étais en position et encouragé à le faire…

Ce paradoxe m’accompagne dans mes prises de position, pour mes propres actions, mais surtout dans le soutien à celles et ceux qui posent des actes violents dans leurs combats.

Je souhaite ici partager mes interrogations et mes recherches autour de mes implications dans les mouvements. La violence est alors perçue à la fois comme une nécessité et comme un piège.
Au fil de mes engagements dans les associations, dans l’éducation populaire, aussi bien professionnels que bénévoles, j’ai continué à chercher d’autres formes de réponses pour sortir de ce piège. »

ut dolor ipsum et, luctus venenatis mattis Sed