Tariek

20 h 00
02/04/2016
Part.libre

Concert— conte + bal

Tariek raconte : Djoha

Concert-conté tout public

Il y a des jours où on oublie. Un rien, une pacotille, mais c’est parfois beaucoup. Et quand l’oubli va jusqu’à en oublier de mourir…

Djoha est un homme comme les autres, ni plus banal ni plus extraordinaire que les autres. Mais un homme qui oublie, un peu trop.

Les quatre musiciens du groupe Tariek suivent ses traces, le fil du conte se déroule au gré de leurs compositions, puisant dans les sonorités de l’Est ou dans les rythmes chaloupés de la biguine. Paroles et musique s’accompagnent, pour ouvrir l’imaginaire de chacun… Oublier, c’est aussi vivre l’inattendu !
Un concert conté tout public, 50mn
Mise en scène: Patrick Ellouz (Cie Du Réfectoire)

 

Suivi par

LE BAL DE TARIEK

Un pas de côté, un sourire, des bras qui enlacent et des mains qui se joignent, et c’est le monde qui tourne et tourne…
S’il faut s’égarer dans la musique,
égarons-nous en dansant !

Tariek propose un bal, qui rassemble compositions et thèmes traditionnels des Balkans ou d’Amérique du Sud, où parole, musique et jeu se poursuivent et endiablent la piste de danse. Cercles circassiens, tours, biguines, forros, ou farandoles balkaniques, les musiciens n’hésiteront pas à prendre la main des danseurs pour les entraîner dans le tourbillon du bal qui va commencer !

Itinéraire de Tariek

Avec son nom d’Ouest –Tariek est une île au large de l’aber Wrach en Finistère- le groupe naît à Rennes en octobre 2012, de l’envie de partager des répertoires de l’Est. Rapidement il évolue vers un univers qui lui est propre, en mélangeant dans ses compositions les horizons variés de chacun des musiciens. Voix des Balkans, clarinette turque, rythmes chaloupés de la biguine, et musiques traditionnelles de chez nous.

Tariek fait ses débuts à Rennes: festival de La Tête à l’Est, l’Avant scène, l’AntiSeiche, la Cambuse… Une tournée dans le Sud de la France à l’été 2013 lui offre l’occasion de jouer en festival (Théâtrales en Couserans, Ariège ; Turbul’, festival de cirque de Nîmes) et sur de nombreuses scènes entre le Gers et le Vaucluse (l’Arrosoir, Gers; la Maison blanche, Toulouse; l’Ecole buissonnière, Alpes de Haute Provence…).

Aujourd’hui, le groupe poursuit sa visite des scènes bretonnes, tout en approfondissant ses introspections musicales dans des airs qui lui ressemblent et qui nous rassemblent !

 

Donec non nunc Praesent Lorem sit libero. commodo elementum